FIFA 12 : Mes impressions sur la version Pre-Alpha !

Nos impressions sur FIFA 12 !

Ceux qui suivent le Twitter de David Rutter le savent déjà, le Produceur Tour est passé par Paris en début de semaine dernière, Lundi pour être précis, avec comme objectif de présenter une version Alpha du tant attendu FIFA 12.

Présentation FIFA 12

Heureux et honoré d’y avoir été convié, je me suis donc rendu dans un magnifique palace Parisien pour tâter, en compagnie des journalistes et autres membres de la communauté, un FIFA 12 au potentiel certains.

D’ailleurs, c’est ce que nous rappelle assez vite Monsieur David Rutter, présent pour l’occasion. Le FIFA 12 présent dans les consoles correspond à une version Pre-Alpha très loin du produit fini mais qui contient néanmoins les premières nouveautés concernant le Gameplay. Et c’est ça que je suis venu chercher !

La manette entre les mains…

Premier contact tout d’abord avec la nouvelle interface du jeu. Même si seul le match d’exhibition est possible, je remarque quand même un mieux au niveau de l’enrobage, plus soigné. Le choix des équipes effectué (Arsenal ou Chelsea), petit passage par l’interface tactique puis par l’interface des manettes (Passage en Full Manuel oblige) et on est parti.

Première nouveauté d’ordre visuel avec l’intégration lors de la présentation du match de scènes mettant en avant un des joueurs phares de chaque équipe. Fabregas pour Arsenal glisse sur la pelouse pour célébrer un but tandis que Drogba et Torres se congratulent. La composition des équipes se déroulent comme à l’accoutumé, les joueurs sont prêts, ça y est, je joue à FIFA 12.

Tout d’abord, la caméra. Plus basse que les années précédentes, elle offre clairement une meilleure vision du jeu court et plus de précisions. On note malgré tout une petite perte de visibilité lors des changements d’ailes, comme par exemple entre votre latéral droit et votre latéral gauche. Inconvénient qui n’en est pas vraiment un puisque le radar a été considérablement amélioré et qu’il est désormais beaucoup simple de voir ou se trouve vos joueurs sur le terrain. À condition d’avoir le coup d’œil…

Un apprentissage en défense

C’est pour moi la vraie révolution de cette session. Quelques explications pour commencer…

Sur FIFA 11, il suffisait pour prendre la balle à votre adversaire à lui foncer dedans en maintenant appuyé le bouton de pressing (Croix ou A). Dorénavant, il n’y a plus d’interventions automatiques. Pour que votre joueur lance son intervention, il faudra désormais appuyer sur un second bouton, celui du double pressing (Carré ou X), en plus du pressing automatique.

Il va donc falloir apprendre à défendre correctement et faire très attention au timing pour demander l’intervention. Trop tôt, le joueur tend le pied et se bloque dans le sol en perdant énormément de vitesse. Trop tard et c’est le pied du joueur adverse qu’il risque de toucher…

Assez déconcertant au début, il faudra sans doute quelques matchs pour commencer, je dis bien commencer, à maitriser la chose. Il m’est arrivé à plusieurs reprises de passer totalement à travers mon intervention ou même tout simplement d’oublier d’appuyer sur le second bouton…

Obligeant le joueur à être attentif à tout moment et évitant le martelage intensif trop présent dans FIFA 11, j’espère vraiment que cette nouvelle feature soit conservée jusqu’au bout. Pourquoi ? Parce que c’est quelque part une façon plus manuelle de jouer, en laissant plus de contrôles aux joueurs, un peu comme en Full Manuel.

Dribbler dans un petit périmètre

Autre feature qu’on ressent dès les premiers contacts avec Fabregas ou Nasri, la possibilité de conserver la balle avec de multiples petites touches. Le precision dribbling permet aux dribbleurs de répondre aux monstres physiques et de se faufiler dans de petits espaces. J’ai cru remarqué qu’en plus de cet ajout, les dribbleurs arrivaient plus facilement à garder le ballon lors d’un contact. Malgré tout, cela ne marche pas à chaque fois… Mon petit Nasri pourra en témoigner vu les quelques boites que Michael Essien lui a administré.

Trop peu utilisé à mon gout sur FIFA 11, j’ai bon espoir que certains dribbleurs frustrés se réveillent sur FIFA 12. À voir tout de même avec des équipes plus modestes.

Des détails en veux-tu en voilà !

Petit intermède entre ces impressions pour centraliser les petits détails qui m’ont vraiment marqué durant cette session.

  • L’apparition des balles à terre : Si un joueur est blessé, l’arbitre interviendra et donnera une balle à terre à l’équipe du blessé. C’est l’ordinateur qui se chargera à votre place de renvoyer le ballon. Je suppose pour éviter les mauvais joueurs de garder le ballon.
  • L’apparition des touches rapides qui évite d’avoir une cinématique et donc de couper le jeu. À noter que l’on peut gagner quelques mètres lors de ces remises…
  • L’apparition des blessures de fatigue : J’ai versé ma petite larme quand mon Cesc Fabregas s’est légèrement blessé lors d’une frappe à la dernière minute et souris quand j’ai vu Torres se claqué sur une des accélérations en toute fin de match.
  • Les gardiens ont gagné quelques animations tout comme les joueurs lors des frappes de balle.

Anecdotique pour les balles à terre, l’apparition des touches rapides et des blessures sont vraiment intéressantes d’autant plus que ces nouveautés viennent directement des joueurs. Bonne chose même si on espère que d’autres demandes de ce genre soient traitées.

L’impact Engine, maitrisé ou en construction ?

Clairement, l’Impact Engine est une excellente chose. Chaque impact est vraiment bluffant notamment lors des interventions limites qui ne font que déstabiliser le joueur. On prend donc vraiment conscience que chaque partie du corps peut toucher le joueur. Il faut donc faire très attention lors du déclenchement d’un tacle…

Malgré tout, il y a encore un peu de chemin à faire pour atteindre l’excellence. En effet, il subsiste encore quelques bugs au niveau de la puissance des impacts. Rien de bien méchant surtout quand on sait que le jeu est encore loin d’être fini.

Fini comme notre session qui se termine après deux heures de jeu intensif ! On pose les manettes, on reprend ses cliques et retour à la case départ !

Comme vous l’aurez compris, j’ai été vraiment agréablement surpris de l’état d’avancé du jeu. Tout n’est pas parfait mais le noyau dur, la base du gameplay, nous a déjà laissé entrevoir de belles choses.

Reste plus qu’à confirmer sur le terrain mais aussi dans les menus et les modes de jeu où très peu de choses ont été dévoilées. Wait and See de ce coté là mais il y a fort à parier que l’E3 nous apporte d’autres éléments de réponses sur FIFA 12 !

D’ailleurs, je profite de l’occasion pour vous avertir que je vais réaliser ce soir un cast exceptionnel sur eLive à 21h avec comme thème principal les impressions que j’ai eu lors de cette session.

D’ici là, restez connecté sur FIFA-Fuma.com !

  1. Captain-MM

    Miam , miam !!!

    Ça commence a sentir bon ce nouveau FIFA , espérons qu’ils ne chamboulent pas tout , au dernier moment ( remenber FIFA11 ) et surtout que se soit bien calibre .

    Wait & see .

    mai 30th, 2011 // Reply
  2. Papagalli

    Une question me taraude, c'est un problème qui m'agace depuis les premiers iss et qui persiste dans les fifa: qu'en est-il de la gestion du danger ?

    je m'explique, dans les simu de foot, j'ai l'impression que la notion de danger n'a jamais vraiment été intégrée, par exemple, un ballon qui file en touche, un défenseur qui court vers le ballon avec un attaquant dans le dos ect.. dans tous ces cas, le joueur n’accélère pas le rythme, ne met pas un coup de boost pour s'arracher. On a l'impression que le jeu ne prévoit qu'un intervalle fini de vitesses peu importe la situation où se trouve le joueur.

    Je sais pas si tu vois ce que je veux dire, mais si c'est ce le cas, est ce que cette notion t'a paru améliorée dans cet opus ?

    mai 30th, 2011 // Reply
    • Luciofifafuma

      Si j'ai bien compris, c'est une sorte d'accélération de la dernière chance, d'avoir le sentiment que le joueur s'arrache vraiment…

      Si c'est ça, je n'ai pas ressenti d'évolutions importantes. Malgré tout, les possibilités de blessures sur courses vont dans ce sens là je pense.

      mai 30th, 2011 // Reply
      • jiji

        mais moi j'aimerais savoir, d'un point de vue graphique, avec la nouvelle caméra, et la (très probable) amélioration graphique de l'opus, est-ce que l'ensemble t'as semblé plus photo-réaliste? oO parce que les différents 1ers clichés du jeu et la 1ère bande-annonce m'ont l'air d'aller dans ce sens… c-à-d que les textures de peau m'ont l'air plus ternes et ne semblent plus briller, comme si il y avait de la "graisse" dessus dans fifa 11,… oO et même si ça semble persister sur les maillots… qu'en penses-tu?

        mai 31st, 2011
      • Luciofifafuma

        Attention quand même, les images et clichés sont très souvent retravaillés pour un meilleur rendu.

        Pour avoir tâté la bête, j'ai surtout remarqué du mieux au niveau des gabarits des joueurs, conséquence pour moi de la nouvelle caméra. Au niveau des joueurs, il y a toujours ce petit effet de surbrillance, du moins, j'en ai eu l'impression…

        mai 31st, 2011

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

propecia 1mg prozac 10mg acheter cialis generique kaufen viagra online mobile spying software